Frédéric Touchard, Nu rouge

Arléa

Camille termine sa thèse sur Edouard Pignon, peintre du XXe siècle, ancien mineur, ami de Picasso. Pour mieux comprendre sa peinture, Elle se rend souvent sur les lieux-même où  il a peint, à la recherche des sources de son inspiration : le Nord de la France. Au cours de ses voyages, Camille rencontre Jean, qui tombe amoureux d’elle. Jean qui l’accompagne dans ses promenades, passe des heures à lui parler de ces lieux chargés d’histoire : l’univers des mines, l’engagement politique, les réfugiés. Camille est bouleversée et entreprend peu à peu un cheminement qui la conduit dans des lieux comme Bully-les-Mines, Marles-les-Mines, Dumont-Cassel, ces bourgades où, dit-elle, la lumière est si rare et si précieuse. Au fils de ces pérégrinations, la personnalité de Camille va s’affirmer comme si le Nord, ses paysages, ses histoires et ses habitants possédaient la mystérieuse faculté de faire grandir celui ou celle qui les traverse…

 

J. Simonnet


La Digue

Un film de Frédéric Touchard (extrait)